Igualada Montserrat

27 Kms

Un peu de sainteté et beaucoup de  bonne santé du corps sont bien meilleures pour le soin des autres qu'une grande sainteté et une petite santé physique.

Nous partons d’Igualada à partir de l’église de Sainte Marie. Nous prenons la rue de Santa Maria del Roser qui part de la Place de la Mairie et de l’église. Nous continuons par la rue de la Soledad, qui, suivie tout droit, change d’abord en Avinguda de Caresmar et tout de suite, avec un angle léger à gauche, en Avinguda de Montserrat. Nous passons au-dessus des voies ferrées Igualada – Barcelone. Nous descendons encore en suivant l’Avenue de Montserrat, et nous prenons la première route qui part à notre droite. Elle nous conduit à un grand rond-point que nous traversons pour continuer de face. Nous laissons un grand restaurant sur la hauteur, à notre droite. Nous continuons par la route N-II, que nous connaissons déjà si bien ! C’est le Chemin Royal.

Nous avons devant nous 2 km de route à travers un polygone industriel. Nous passons deux ronds-points et au troisième nous devons tourner à notre gauche, par la première route qui part du rond-point à notre gauche et qui nous permet de suivre d’un peu loin la route nationale, sans l’angoisse de la circulation qui roule. Un poteau indicateur nous indique la direction vers Montserrat.

Toujours de face par la route asphaltée, nous passons en-dessous de la A-2. Nous continuons parallèlement à la A-2 qui reste à notre droite. Nous arrivons à un pont et nous tournons pour traverser la A-2, à présent au-dessus. De l’autre côté du pont, nous tournons a notre gauche par la route asphaltée. Nous prenons une piste asphaltée à notre droite, pour nous voir obligés d’entrer sur la A-2. Nous entrons en Can Alzina. Un poteau indicateur nous aide.

Toujours de face par la même route, qui circule parallèle à la A-2, nous avançons jusqu’à Castelloli. Nous entrons dans le village et nous le traversons par la même route, toujours de face. Nous sortons et nous continuons de face. Après un virage à gauche, nous voyons que la route monte à un pont sur la A-2. Nous ne le prenons pas, mais nous continuons par la piste qui part à notre droite et qui est parallèle à la A-2. Après 750 m, nous allons devoir prendre le pont sur la A-2 : nous pouvons y monter si nous prenons un chemin qui part à notre gauche et nous amène à la route du pont. Un poteau nous renseigne opportunément.

Nous traversons la A-2 et déjà nous sommes sur la route qui nous monte jusqu’à la hauteur du Can Massana. Les flèches jaunes du Chemin de Saint Jacques et les poteaux indicateurs nous tiennent compagnie. On peut y aller en montant tout le temps par la route qui nous mènera à Can Massana. Pour ceux qui sont « à pied », il y a des entiers qui coupent les nombreux virages de la montée. Après le premier tournant très prononcé sur la droite, à 100 m part un sentier à notre gauche, qui nous éloigne de l’asphalte et nous fait entrer dans le bois. Un poteau nous guide de nouveau et nous sommes en train de monter.

Nous retournons à la route, nous la suivons et au premier virage nous prenons à la gauche un sentier qui continue à monter. Maintenant c’est une piste large qui nous rapproche du quartier urbain de Montserrat Parc. A 500 m depuis le croisement avec la route, nous devons quitter la piste et entrer sur un sentier qui nous dirige vers les premières maisons de la ville.

Nous arrivons à la rue asphaltée : rue de Castelloli. A seulement 100 m nous prenons à notre gauche, par l’Avenue de la Vierge de Montserrat. Peu après elle commence à tourner vers notre droite, en un tournant modéré. Nous continuons toujours dans la même Avenue, qui est en train de longer la ville. Toujours en face, sans prendre aucune autre rue adjacente. Nous arrivons au bout du quartier urbain à un croisement de chemins : nous prenons celui qui est devant nous et nous arrivons à Sant Pau de la Guàrdia.

Nous traversons l’agglomération et nous sortons par une piste de terre qui bifurque : nous prenons celle de gauche. Nous continuons par la piste large. Nous passons devant le cimetière de Sant Pau que nous laissons à notre gauche. Nous continuons toujours à monter par la piste, qui parfois se perd un peu. Nous nous approchons de la route et de la Hauteur du Can Massana. Enfin nous le voyons depuis notre sentier qui reste en hauteur sur la route : nous avons trop monté !

Nous descendons à la route et nous continuons à notre gauche jusqu’au carrefour de Can Massana. Nous continuons toujours sur la route en direction de Montserrat (pour les pélerins il est déconseillé de prendre les sentiers de montagne).

A seulement quelques kilomètres du but, la vue de l’ermitage de Santa Cecilia (XIe siècle) nous encourage à continuer à avancer jusqu’au Monastère et à la Vierge de Montserrat. 2 km plus loin, une affiche à notre droite nous indique le chemin vers le monastère par le « Cami dels Degotalls ». Pour les pélerins à pied, il est très recommandé de le prendre, parce qu’il allègera notre dernier effort.

Enfin, nous arrivons au complexe urbain de Montserrat. Nous montons jusqu’à la place juste devant le Monastère : le service pour les pèlerins se trouve sur la place, à notre gauche.

CASTELLOLÍ

Mairie (Maison communale) . Tel: 938 084 000. Ils ont ouvert une auberge pour les pèlerins.

Taxi Castellolí . 686 229 384

IGUALADA

Taxis Igualada . Tel: 609 478 219

MONTSERRAT

Hotel Abad Cisneros*** . Tel: 938 777 701

Refuge du Monastère pour les pèlerins . au Centre de Coordination Pastorale Tél : 938 777 766 (il faut arriver avant 17h.30) Information du Monastère. Tél : 938 777 765.

SANT PAU DE LA GUARDIA

El Celler de la Guàrdia . Auberge – restaurant Tel: 937 710 323.

Une étape difficile : monter les 450 m de dénivelé jusqu’au Monastère Bénédictin et à la Basilique de la Vierge de Montserrat ne va pas être une promenade facile. Mais l’effort de la montée reste récompensé par la beauté de la montagne de Montserrat et par la joie d’arriver en un lieu si symbolique pour la grande famille ignacienne. Ceux qui vont en bicyclette n’auront pas à prendre le sentier de montagne de Montserrat à partir de Can Massana, mais ils auront à continuer par la route, qui est en grande partie une joyeuse descente jusqu’au Monastère Bénédictin.

CASTELLOLÍ : Petite ville. Son nom vient des ruines du Castillo de Aulí, du Xe siècle. Elle nous offre restaurant, supermarché, pharmacie, centre de santé et banque.

SANT PAU DE LA GUARDIA : Petite église avec une maison d’hôtes et restaurant.

MONTSERRAT : La montagne est en définitive un cadre surprenant, rappelé dans son nom d’une manière appropriée : « Montserrat » signifie « montagnes en dents de scie ». Bien que l’histoire exacte de l’ensemble soit incertaine, il semble que les chapelles furent déjà construites sur ce site au IXe siècle (la chapelle de San Aciscolo, dans le jardin du monastère, les restes de cette période).

Le monastère bénédictin fondé au IXe siècle fleurit dans la montagne de Montserrat comme le font les fleurs sauvages que nous avons vues le long de notre Chemin. La vitalité de la communauté bénédictine s’offre à nous dans ses liturgies (Eucharistie du monastère à 11h.) et dans le rayonnement de sa présence dans tout le spectre sociopolitique de la Catalogne. Sa présence et celle de la Vierge de Montserrat ont été une référence de foi et d’attention pour les pèlerins le long des siècles. En présence de la Vierge, nous rendons grâce à Dieu pour tout le Chemin fait jusqu’à présent et nous nous recommandons pour la dernière étape qui doit nous mener à Manrèse, la ville ignacienne.

D’après la tradition, la fameuse statue de la Vierge Noire a été sculptée par l’évangéliste Saint Luc au premier siècle et cachée aux musulmans pendant quelque temps dans la Grotte Sainte. Les historiens suggèrent que la statue est du XIIe siècle. Les pèlerins se sont dirigés vers le monastère et spécialement vers la statue pendant des siècles et de nombreuses guérisons miraculeuses ont été rapportées (Montserrat a enregistré plus de deux millions de visiteurs durant certaines années). En 1592, la grande basilique a été consacrée pour s’adapter au mouvement des pèlerins chaque fois plus important, elle a été presque complètement détruite pendant l’invasion napoléonienne (1811), et a été reconstruite à partir de la décennie de 1850.

La Vierge Noire n’est pas sculptée dans du bois noir, mais elle doit sa couleur à la fumée des cierges présentés comme des offrandes, qui a agi sur le vernis de la statue pendant des siècles.

Un long chemin de descente conduit à la Cova Santa (Sainte Grotte), le lieu traditionnel de la découverte de la Vierge Noire. La grotte, construite au XVIIe siècle, a une base cruciforme. Il est possible aussi de prendre un funiculaire qui nous laisse à mi-course de la grotte. La vue depuis quelques-uns des sentiers de la montagne est spectaculaire, bien que les pèlerins qui ont parcouru tout le chemin depuis Loyola, puissent se sentir pardonnés de ne pas vouloir monter davantage sur les collines élevées, en l’honneur d’une bonne vue.

La collection du Musée de Montserrat comprend des retables gothiques et des œuvres du Greco, de Monet et de Picasso. L’espace audiovisuel illustre la vie et la spiritualité des moines au moyen d’expositions multimédia.

La façade de la basilique, qui date de 1968, représente le Christ et les 12 apôtres. Une fois à l’intérieur de la basilique, suivre les indications jusqu’au « Cambril de la Mère de Dieu » pour visiter le sanctuaire de la Vierge Noire. De l’autre côté de la cour d’entrée de la basilique, il y a une salle où sont exposés les ex-voto et des messages de remerciement à la Vierge pour les faveurs reçues attribuées à la Vierge.

Le complexe offre des restaurants, des supermarchés, des pharmacies, un centre de santé, une banque et un bureau d’information (Tél : 938 777 777).

Préambule: La joie est avec nous. Ne pas oublier la “prière introductive” et le colloque final à la fin de la prière et pendant la journée. Et vivons la joie de la Résurrection du Christ! La lumière, les fleurs, l’eau et les amis sont les bienvenus! Encore une fois, le repère ignacien d’aujourd’hui nous invite à faire comme  Ignace: consacrer un temps de prière spéciale à la Vierge Noire de Montserrat.

Demande de grâce: Je prie Dieu de nous réjouir profondément  avec le Christ ressuscité maintenant que j’ai été envoyé dans le monde, au service de sa mission. Je prie de recevoir l’Esprit de puissance pour accompagner Jésus dans sa mission de réconcilier et de donner vie à l’humanité.

Méditation: L’Esprit de Dieu nous confirme dans la mission que nous avons reçue. En outre, le même Esprit est avec nous et nous fortifie dans les difficultés qui viennent à notre rencontre. Nous suivons la dynamique des autres semaines : le vrai Roi nous invite à l’accompagner dans sa conquête du bien contre l’absurdité de la destruction d’êtres humains. L’Esprit nous conduit dans notre voyage à travers le pays, prêchant la Bonne Nouvelle.

L’Esprit fait tomber les barrières et ouvre des routes nouvelles. L’Esprit crée la fraternité, crée la communauté, crée l’humanité, crée l’image de Dieu dans le monde. L’Esprit nous réveille, nous éclaire, nous fait sortir de notre surdité et de la cécité. L’Esprit lance, nous pousse et ne nous laisse pas nous asseoir trop longtemps. L’Esprit nous met au défi, nous fait abandonner  nos aises, il casse nos « plans bien faits. » L’Esprit nous remplit de compassion, d’amour, de besoin de  nous livrer. L’Esprit nous attire, nous fait rêver, nous  rend  infinis. Avec l’Esprit on peut s’attendre à tout, nous pouvons tout supporter, nous pouvons tout faire. L’Esprit est la présence même de Dieu dans nos vies.

Tout au long de notre voyage nous avons été «la respiration» de l’Esprit. Aujourd’hui, nous prenons conscience de sa présence en nous. Où l’Esprit travaille-t-il en moi? Et dans les autres? En quoi  puis-je reconnaître l’action de l’Esprit dans le monde?

N’oubliez pas d’insister sur la pétition de la prière.

Textes:

Jean 16,5 à 15. Je me souviens des paroles de Jésus sur l’Esprit Saint.

Actes 2,1 à 21. La promesse de la venue de l’Esprit marque le jour de la Pentecôte.

Actes 10,44 à 48. Alors que Pierre  parlait, l’Esprit Saint est venu sur tous ceux qui l’ont entendu. Le travail d’évangélisation a été commencé. Je prie également pour embrasser ce travail avec détermination.

Luc 4,14 à 20. Jésus retourna en Galilée, investi du pouvoir de l’Esprit. Je prie maintenant pour que s’approche mon retour à la maison, et pour  être également investi du pouvoir de l’Esprit. J’ai besoin de son Esprit pour accomplir la mission du Royaume de Dieu.

Colloque finale : A ce stade de notre pèlerinage intérieur, nous sommes déjà habitués à marcher avec notre ami et Seigneur Jésus-Christ, parlant librement comme un ami parle à l’autre. Finissez avec le «Notre Père».

En nous approchant à Manresa, nous arrivons à un endroit spécial pour Ignacio de Loyola et pour de nombreux pèlerins de son temps. La montagne de Montserrat est un endroit reconnu par de nombreuses personnes comme le lieu d’une grande présence spirituelle. Appelé «Montagne magique» par certains, la tradition parle d’elle comme d’un espace dans lequel la présence de l’Esprit est «naturelle». Laissons-nous emporter par le flux de la force spirituelle et faisons comme Ignace: allons présenter à la «Virgen Morena» (la vierge brune) notre offre de suivre Jésus, pour son plus grand service et avec une grande liberté de cœur.

« Et il s’en fut sur son chemin de Montserrat, songeant, comme il en avait toujours l’habitude, aux exploits qu’il devait accomplir pour l’amour de Dieu. Et comme il avait tout son esprit rempli de ces choses qu’on lit dans Amadis de Gaule et dans les livres de ce genre, il eut l’idée de certaines choses semblables à celles-là et ainsi il prit la décision de veiller en  armes toute une nuit, sans s’asseoir ni s’étendre, mais tantôt debout et tantôt à genoux, devant l’autel de Notre-Dame de Montserrat où il avait résolu de déposer ses habits et de revêtir les armes du Christ. Ensuite, parti de ce village, il s’en fut en pensant, selon son habitude, à ses projets. Et arrivé à Montserrat après avoir fait l’oraison et s’être concerté avec le confesseur, il fit par écrit une confession générale et cette confession dura trois jours. Et il se concerta également avec le confesseur pour que celui-ci  fît recueillir sa mule par le couvent et pour que son épée et son poignard fussent suspendus dans l’église, sur l’autel de Notre-Dame. Et ce fut le premier homme auquel il découvrit sa détermination, car il ne l’avait  exprimée auparavant à aucun de ses confesseurs.»

«La veille de la fête de Notre-Dame de mars, la nuit, en l’année 1522, il s’en fut, le plus secrètement qu’il put, chercher un pauvre, en trouva un, se dépouilla de tous ses vêtements et les lui donna. Puis il revêtit son costume désiré et s’en fut s’agenouiller devant l’autel de Notre-Dame et, tour à tour à genoux et debout, son bâton à la main, il passa la nuit entière.»

Profitons d’un bon  moment pour nous recueillir dans la chapelle de la Vierge de Montserrat et prier avec le texte de 1 Corinthiens 12:1-11 en demandant que les dons de l’Esprit viennent se joindre à nous dans notre vie, pour la plus grande gloire de Dieu. Ici, nous pouvons également changer nos vieux vêtements et  porter ceux que nous avons «découverts» à Igualada: une nouvelle vie  nécessite de nouveaux vêtements. Qu’est-ce que je vais laisser ici à Montserrat? Que vais-je  ramener à la maison?

La Basilique de Montserrat a été détruite et reconstruite à différents moments de son histoire, en suivant le rythme des guerres qui ont ravagé le territoire. Chaque fois que l’église a été reconstruite, ils en ont profité pour  aller un peu plus loin, vers la montagne. Près de la statue d’Ignace, au sol de marbre blanc, vous pouvez voir un cercle noir. Un  écrit usé sur le sol  nous rappelle qu’Ignace s’est  offert lui-même à la Vierge dans ce lieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Difficulté moyenne pour les vélos

la pente qui monte vers Montserrat est très prononcée. En faisant l’itinéraire des pélerins à pied il faudra pousser le vélo. Il est mieux de prendre la route de El Bruc et arriver au Monastère par le Haut de Can Massana, sur la route asphalté.

Igualada : Km 0.
Castellolí: Km 9,5.
Sant Pau de la Guardia: Km 16.
Can Massana: Km 18,2.
Ermitage Santa Cecilia: Km 23,4.
Monastère de Montserrat: Km 27.

Mapa

Schéma de l'étape

Altimétrie

Le temps à Montserrat

Montserrat
19°
partiellement nuageux
humidité: 82%
MAX 20 • MIN 19
20°
Mer
20°
Jeu
20°
Ven
22°
Sam