Genevilla Laguardia

27,3 Kms

Si vous voulez être utile aux autres, commencez par vous accepter ; le feu qui éclaire les autres doit être d'abord allumé chez soi.

Nous nous réveillons conscients que déjà nous arrivons à la fin des étapes les plus dures de notre chemin ignatien. Nous sortons de Genevilla en direction du col de Cabredo. Nous prenons un chemin de terre qui va directement à Cabredo et qui est parallèle à la route asphaltée. De la Plaza Mayor, en passant à côté de l’église, nous prenons à droite et ensuite, à gauche, pour entrer sur un chemin de terre bien défini. Attention parce qu’à 50 m, démarre déjà notre chemin, qui apparaît sur notre gauche et qui n’est pas si large et si défini que celui sur lequel nous étions. Un poteau GR 1 indique la direction de Cabredo. Nous suivons ce chemin jusque Cabredo, en suivant les signalisations rouges et blanches.

Nous traversons le village en allant tout droit et juste après les dernières maisons, en arrivant à la route qui nous conduirait à Marañon, nous prenons un chemin de terre peu défini qui apparaît à notre gauche. À ce stade, nous suivons le GR 1 vers Marañón, sur une route parallèle à la route pavée. Les panneaux rouges et blancs nous guident et nous suivons un chemin bordé d’arbres qui longe les champs. À 1 km de Cabredo, il faut faire attention au poteau qui indique la direction Marañón: nous suivons le chemin – sentier à droite et abandonnons celui de gauche. Nous continuons sur le sentier vers Marañón qui descend et monte et finalement débouche un peu plus loin sur des champs. Une route nous rejoint depuis la gauche, mais nous continuons tout droit, seulement 100 m de plus.

Nous voyons le village de Marañón en face de nous. Attention ici parce que le GR mène directement à Marañón et nous devons tourner à gauche sur un chemin qui fait un angle de 45 degrés. Il n’y a aucune signalisation, donc vous devez veiller à ne pas le rater. Ce chemin monte vers le col qui mène à Lapoblación.

Bientôt une bifurcation et nous prenons à droite. La route longe des champs, et sur notre gauche, nous voyons une ferme. Notre chemin aboutit à un autre chemin large et bien tracé qui vient de Marañón. Tournons à gauche et continuons à monter, mais faites attention : dans le premier virage, nous continuons tout droit. La route grimpe jusqu’à une piste. Nous continuons toujours tout droit. Le sentier est bien marqué, mais ce n’est pas une route large. Nous montons la pente de la colline jusqu’à ce que nous trouvions la route goudronnée NA-7211. Une fois-là, nous tournons à droite jusqu’au premier chemin qui commence à notre droite. Nous montons par ce chemin qui devient un chemin de terre et à la première intersection, nous prenons à gauche. Cette route mène directement au village de Lapoblación.

Nous traversons le village en suivant toujours cette même route asphaltée et nous continuons toujours tout droit, en descente. À 600 m, nous prenons un chemin de terre qui apparaît à notre droite et qui nous conduit au village de Meano. Nous n’entrons pas dans le village, mais à la première bifurcation nous prenons à gauche et ensuite à droite, pour longer le village par la rue qui l’entoure sur le dessus.

Quand nous sortons du village, nous nous dirigeons vers une assez grande ferme: attention, nous ne prenons pas son chemin d’entrée mais au contraire un autre à notre droite. Nous pouvons reconnaître la bonne voie par les bancs de pierre qui s’y trouvent pour les gens qui veulent s’asseoir. Nous ne devons pas quitter ce sentier qui monte vers une carrière de pierre présentant une belle vue sur la vallée. Une route rejoint la nôtre par la droite, mais nous devons continuer toujours tout droit.

Plus tard, nous arrivons à un carrefour et voyons une petite maison d’Aguas de La Rioja sur notre droite. Nous continuons toujours tout droit par le même chemin. Nous arrivons à une courbe très serrée sur notre gauche. Dans cette courbe, un chemin continue en montant, mais nous, nous restons sur notre chemin qui descend. Quelques mètres plus loin il y a une nouvelle bifurcation : nous prenons à gauche. Nous continuons jusque Kripan.

Toujours tout droit, jusqu’aux champs et la route asphaltée A 3220, que nous prenons à droite. À la bifurcation, nous continuons tout droit et entrons dans le village de Kripan. Nous nous dirigeons vers le centre et arrivons à l’Hôtel de Ville, et tournons à notre droite pour passer à côté de l’église. Nous arrivons derrière l’église et continuons tout droit sur la route pavée menant hors du village.

Attention : à 800 m du village, sur une courbe qui tourne sur notre gauche, il faut sortir de la voie et entrer dans un sentier mal marqué à notre droite. Le sentier ne présente aucune indication, donc nous devons faire attention en traversant le champ qui n’est pas cultivé. Le point de référence que nous cherchons est la route A-3228 qui se trouve à notre droite. Après avoir marché 700 m, nous atteignons la route à un endroit où un chemin commence par un panneau indiquant le Dolmen Los Llanos.

Nous traversons la route et prenons la montée pour aller à Los Llanos. Nous dépassons le dolmen préhistorique qui reste sur notre gauche et continuons tout droit jusqu’au premier carrefour. Nous prenons à notre gauche et descendons. Au prochain carrefour, nous prenons à droite sur la route goudronnée et nous marchons vers le parc Unueva (il y a une fontaine, mais pas toujours de l’eau !).

400 m plus loin, nous croisons un chemin. Nous suivons l’asphalte. Après deux courbes, nous arrivons à une autre croisée de chemins. Nous prenons à notre gauche. Nouvelle croisée de chemins, nous prenons à droite. À la bifurcation, nous prenons à gauche. Nous continuons tout droit et nous laissons de côté un chemin qui apparaît sur notre gauche. Nous montons tout droit. Nouveau croisement et nous prenons à droite. Nous arrivons de nouveau à un croisement mais nous continuons tout droit. Nouveau croisement, nous prenons à gauche. Nous arrivons à une route asphaltée, après avoir laissé une maison à notre gauche. Nous prenons la route sur notre droite et toujours par le même chemin nous arrivons à Laguardia. Nous croisons la route et nous prenons à gauche pour entrer dans le village.

CABREDO

Refugio Peregrinos . Nagore: 948 444 009 // 667 521 264

GENEVILLA

Taxis Genevilla . Tel: 931 780 030 / 661 830 677

LAGUARDIA

Agroturismo Larretxori . (9 plazas) Portal de Páganos s/n Tel: 945600763.
Agroturismo Señorío de las Viñas . (en Laserna-Laguardia) Tel: 945 621 110 / 629 644 710.
Casa Rural Legado de Ugarte . Tel: 945 600 114 / 699 621 841
Casa Rural Legado de Zabala . (seulement location entière) Tel 945 600 114 / 699 621 841
Hospedería Los Parajes*** . Calle Mayor, 46-48 Tel: 945621130.
Hostal Biazteri . Berberana, 1 Tel: 945600026.
Hotel Castillo El Collado** . Paseo El Collado Tel: 945621200.
Hotel Eguren Ugarte * . (en Páganos-Laguardia) Tel: 945 600 766.
Hotel Marixa* . Sancho Abarca, 8 Tel: 945600165.
Hotel Posada Mayor de Migueloa** . Calle Mayor, 20 Tel: 945621175
Hotel Villa De Laguardia**** . Paseo de San Raimundo, 15 Tel: 945600560.
Mairie (Maison communale) . Oficina de Turismo. Tel.: 945 600 845
Taxi Laguardia . Tel: 627 700 409

MEANO

Casa Rural Atalaya. . (5 chambres, 60 €). Tel: 660 095 113

Première longue étape, mais qui est justifiée par la nécessité de trouver un bon logement pour passer la nuit. Prenons courage en pensant que nous entrons dans la célèbre région du vin et que nous sommes en train de suivre la Route du Vin. Attention pour le pèlerin : il ne faut pas dépasser  la juste mesure !

CABREDO : Petit village.

LAPOBLACIÓN : Village de 160 habitants qui ne nous offre aucun service. Son église contient un autre retable de la Renaissance mémorable. Dans la rue derrière l’église se trouve l’ancien hôpital des pèlerins de St Jacques : il vaut la peine d’être aussi mentionné. Nous sommes sur un bout de route secondaire du Chemin de St Jacques qui ne fut plus utilisée à cause du danger que représentait la traversée des montagnes du temps des bandits. On peut encore voir les signes typiques du pèlerinage, gravés sur la pierre de la porte de l’hôpital, identifiant ce lieu comme un refuge de pèlerins.

MEANO : Petit village qui offre un bar-restaurant et une pharmacie.

LAGUARDIA : Village enchanteur de quelques 2.500 habitants, juxtaposé au fleuve de l’Ebre. Ses murailles et sa Grand Place fortifiée nous renvoient de nouveau au passé historique d’Ignace de Loyola. Selon ce qu’on raconte, le sous-sol de ce village est percé par les nombreuses caves où mûrit le bon vin de cette région. On commença à construire l’Eglise de Sainte Marie des Rois durant le XIIème siècle et sa construction se termina durant le XVIème siècle. Ressort de l’ensemble son monumental portail gothique réalisé en pierre à la fin du XIVème siècle. La polychromie, parfaitement conservée, date du XVIIème siècle, ainsi que le retable central qui est l’œuvre de Juan Bascardo. L’Eglise St Jean Baptiste est du XVIIIème siècle. Ce village nous offre des possibilités de restaurants, de pharmacies, de supermarchés et de banques. Bureau de TourismeTél.: 945 600 845.

Préambule: Aujourd’hui, nous entrons dans l’examen de la présence du mal dans nos vies. Nous sommes appelés à ressentir la douleur provenant de notre façon d’agir quand elle bascule dans le péché. Il s’agit d’éprouver une journée de «tristesse» pour découvrir cette réalité présente dans notre monde. Ignace nous invite à être dans cet état d’esprit de désolation pendant notre méditation, en marchant durant la journée, afin de nous aider à mieux entrer dans la considération du mal. Le péché ne nous est pas étranger. Même les Jésuites se définissent ainsi : «Qu’est-ce que cela signifie d’être un jésuite? C’est savoir que l’on est un pécheur, mais qu’on est appelé à être un compagnon de Jésus comme Ignace l’était. Qu’est-ce qu’être membre de la Compagnie de Jésus aujourd’hui ? S’engager, sous l’étendard de la Croix, dans la lutte cruciale de notre temps : la lutte pour la foi et la lutte pour la justice, que celle-ci implique» (Congrégation Générale 32. § 11-12).

Demande de grâce : Conscient de la finalité pour laquelle j’ai été créé et de la vocation à laquelle Dieu m’appelle, accorde-moi,  Seigneur Jésus, de sentir en moi, la présence du péché et des tendances désordonnées afin que, expérimentant la honte et la confusion, je puisse obtenir la guérison du cœur et le pardon.

Méditation: Nous avons réfléchi sur le projet de Dieu pour l’humanité, l’harmonie qui se produit lorsque nos relations avec les autres et le monde sont saine. Aujourd’hui, nous réfléchissons sur la réalité du péché, c’est-à-dire, sur le désordre grave dans notre monde. Le péché n’est pas la même chose qu’un accident ou une erreur. Le péché, c’est l’acte par lequel l’être humain choisit de provoquer le désordre et le chaos dans la vie des autres (et la sienne) poussés par des désirs qui ne sont plus ordonnés au véritable but de notre vie : le vendeur qui trompe ses clients pour s’enrichir ;  le proxénète qui vend et prostitue des enfants ; le membre du gouvernement qui vole de l’argent public et laisse ses concitoyens vivre dans la misère ;  le conjoint dont les enfants ne reçoivent pas l’amour qu’ils méritent. Aujourd’hui, nous ne méditerons pas sur notre propre histoire de pécheur (c’est l’étape de demain), mais nous nous arrêtons sur la dure et cruelle réalité du péché dans notre monde et le désordre, le chaos et la douleur qu’il provoque. Le péché a des conséquences ! Méditons aussi sur l’image du Christ,  cloué sur la croix, à cause des conséquences du péché des hommes. Cette image nous est familière dès que nous franchissons le seuil d’une église. Le Christ est entré dans l’histoire et a subi les conséquences du péché humain. Le Christ a choisi de racheter l’homme et de convertir son chemin de malheur en un chemin de bonheur. Méditons sur ce que notre société a peut-être perdu : la prise de conscience de la réalité du péché. Nous vous proposons de faire défiler les images de la souffrance du monde provoquée par l’injustice, bâtie sur des échanges mondiaux inégaux (sur le plan politique, économique, culturels). Revoyez les images de la crise économique mondiale; les révolutions avortées et leurs causes. Passez en revue les situations qui montrent les racines du péché et de l’égoïsme du monde. En traversant ce monde de souffrance, prions pour recevoir une vision claire du péché qui œuvre en toute impunité dans nos vies. Et prions pour que nous puissions ressentir la honte d’un tel désordre intérieur.

Textes:

Jérémie 18,1-10. Le vase que le potier était en train de travailler sur son tour est manqué. Il recommence un autre vase.

1 Lettre de Jean 1,8-2,02. Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous égarons nous-mêmes, et la vérité n’est pas en nous. Si nous reconnaissons nos péchés, lui qui est fidèle et juste va jusqu’à pardonner nos péchés et nous purifier de toute injustice.

Colloque final«Imaginer le Christ, notre Seigneur, présent et en croix, et faire colloque : comment le Créateur est venu se faire homme, et de vie éternelle à la mort temporelle, et donc à mourir pour mes péchés. Le même, ne me regardant, ce que j’ai fait pour le Christ, ce que je fais pour le Christ, ce que je dois faire pour le Christ; et ainsi de voir cela, et ainsi accroché sur la croix, réfléchir dans ce qu’il arrive. Le colloque c’est fait, à proprement parler, comme un ami parle à un autre, ou d’un serviteur auprès de son Seigneur, en demandant une grâce, quand se blâmer pour certains faits de mal, lors de la communication de leurs activités, et de demander des conseils dans celles ; et finalement dire le Notre Père.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour les vélos : facile

mais il y a deux moments où il est chaudement recommandé de prendre la route : pour la sortie de Cabredo et la montée au col, c’est mieux de prendre la route en direction de Lapoblación. Et après, à partir de Meano, c’est mieux également d’aller directement à Kripan par la route, bien que le chemin de terre soit plus ou moins praticable.

Genevilla: Km 0.
Cabredo: Km 2,5.
Lapoblacion: Km 8,7.
Kripan: Km 16,5.
Laguardia: Km 27,3.

Mapa

Schéma de l'étape

Altimétrie

Le temps à Laguardia

Laguardia
11°
peu nuageux
humidité: 76%
vent: 8m/s SO
MAX 10 • MIN 7
11°
Lun
9°
Mar
8°
Mer
10°
Jeu