Etape 5. Alda - Genevilla (23,3 km)

Il est dangereux de vouloir faire avancer tout le monde sur le même chemin; et pire encore de mesurer les autres à soi-même

Pour les vélos : facile.

Aujourd'hui, il y a deux options comme indiqué dans la description:

Alda: Km 0. San Vicente de Arana: Km 3,3. Oteo: Km 6,8. Antoñana: Km 11. Santa Cruz de Campezo: Km 18. Genevilla: Km 23,3.

Alda: Km 0. San Vicente de Arana: Km 3,3. Orbiso: Km 10. Santa Cruz de Campezo: Km 13,3. Genevilla: Km 18,3.

Nous sortons par le chemin de terre qui commence derrière les maisons à côté de la maison communale. Au premier croisement nous prenons à gauche et nous continuons toujours tout droit jusqu’à San Vicente. Nous prêtons une attention spéciale au grand poteau planté dans un juste à l’entrée du village : c’est le « mayo de San Vicente ». Nous allons vers la fontaine du village et de l'église, de la fin du XVIe siècle. Nous quittons le village par la rue Uriondo, juste derrière l'église, en tournant à droite et en suivant les marques rouges et blanches du GR 282.

C’est ici que se séparent les deux options d’aujourd’hui: le pèlerin doit choisir ce qui lui convient le mieux. L’une nous mène à Santa Cruz en passant par les villages d’Antoñana et d’Oteo, et l'autre traverse Orbiso. La destination finale est la même. Pour aller par Antoñana, il faut continuer sur la rue Uriondo et prendre la première route sur la droite, juste à la fin des maisons de village. Pour l'autre option, il faut marcher tout droit sur la même rue Uriondo, comme on l’expliquera plus loin.

La route d’Antoñana et Oteo est un chemin de terre pas très bien tracé, mais bien indiqué car il est connu comme le GR 282. Nous suivons les panneaux et les marques rouges et blanches. Nous traversons des champs jusqu’à trouver un chemin de terre un peu plus tracé. Il faut continuer à notre droite jusqu'à ce qu'on trouve la A-2128, qui est en dessous de nous. Nous suivons toujours le même chemin, parallèle à la route. Nous arrivons à un endroit qui mène à la route pavée et nous la traversons. Nous suivons les indications du GR vers Oteo.

Notre chemin est parallèle à la route, mais à un niveau inférieur et à sa droite. Quand nous voyons le village d’Oteo, nous passons sur la route pour aller directement au village. Nous traversons Oteo par la rue d’Abajo et continuons par un chemin de terre qui monte à l'horizon. Nous suivons les marques rouges et blanches du GR.

Bientôt, nous avons une première bifurcation que nous prenons vers la droite, et continuons. Un chemin s’unit au nôtre par la droite, mais nous continuons tout droit. Notre chemin est bien marqué et nous ne nous écartons pas jusqu'à ce que nous voyions Antoñana de loin. A ce moment-là, nous prenons une déviation à droite qui mène au centre-ville. Nous passons derrière l'église et tournons à droite pour nous approcher de la route A-132.

A la route, nous tournons à droite pour monter le pont piétonnier qui mène à l'ancienne gare Vasco - Navarro, récemment restaurée. Des wagons de train nous rappellent que pour aller à Santa Cruz de Campezo, nous allons prendre l'ancienne route de la voie ferrée. Après avoir dépassé la station sur notre droite, nous nous dirigeons vers la route pavée A-3136, que nous prenons sur notre gauche. Nous continuons tout droit sur 500 m pour prendre ensuite un chemin de terre sur notre gauche qui mène à un petit pont. Il est indiqué, mais dans la direction opposée à la nôtre. De cette façon, nous arriverons à Santa Cruz de Campezo.

Toujours tout droit sur la même route, nous arrivons à un pont qui passe au-dessus de l'A-132. Nous continuons tout droit, en voyant la route sur notre droite. Nous arrivons à la croisée des chemins: ici nous rejoignons les pèlerins qui ont choisi l'option de passer par Orbiso. Nous allons entrer ensemble par la rue de l’Arrabal à Santa Cruz de Campezo.

La route qui passe par Orbiso, appellée aussi la route des Alaveses, continue tout droit par la route Uriondo qui part de San Vicente d’Arana. Une autre route rejoint le nôtre par la gauche, mais nous continuons tout droit vers les champs. Laissant une ferme agricole sur notre gauche, nous montons par le sentier bien tracé. Au bout du chemin nous prenons a notre gauche un chemin qui rentre dans la forêt. Nous suivons les marques d'un circuit de vélo de montagne (VTT-13 www.paisvascoturismo.net) qui se dirige vers Orbiso.

Le chemin est bien tracée. Nous continuons toujours tout droit sans prendre d'autres chemins qui la traversent, et nous nous dirigeons directement vers Orbiso. Nous traversons le village par la rue Mayor et tout au bout, nous tournons à notre droite, puis à gauche sur la route de sortie vers Santa Cruz de Campezo.

À 200 m du village, nous quittons la route pour prendre une route pavée qui commence à notre droite. A la première bifurcation, nous prenons à gauche. Nous passons près d’une ferme à notre droite et continuons tout droit toujours dans la même voie. Après quelques maisons, nous arrivons à la route goudronnée A-2128. Nous prenons à gauche et nous dirigeons vers le rond-point à l'entrée de Santa Cruz. Nous retrouvons ici les pèlerins qui viennent d’Antoñana.              

Nous entrons  à Santa Cruz de Campezo par la rue Arrabal qui  nous conduit à la Plaza Mayor,  près de l’église de l’Assomption et  de la rue Yoar. Là, il faut demander la « Senda de la Torca », un chemin de terre que nous allons prendre jusqu’à Genevilla. Un poteau indicateur GR et les typiques signalisations rouges et blanches nous indiquent la direction à prendre. A + -200 m. de Santa Cruz, nous abandonnons ce chemin étroit, et nous en prenons un autre, moins clair,  qui commence sur notre droite. Nous suivons les signaux GR, en passant par le bois. A + -4,5 km sur la droite, nous retrouvons la route NA 743 qui nous conduira jusque Genevilla.

Altimetria foto: 
Cartographie: 
Mapa ciudad entrada: 

Logement

Alda

Taxi Juan Francisco Gonzalez Flores (Agurain) . Tel: 945 301 113

Genevilla

Mairie . Tel: 948 444 130.
Maison Rurale El Encinedo . (se loue complètement). C/ Norte, 2.
Maison Rurale Usategieta . 10% de remise pour les pèlerins. Ils peuvent préparer à manger si on les prévient anticipativement. Tel: 649.851.602 / 948.378.926.
Taxi . 931 780 030

Orbiso

Agrotourisme Marivi . Calle Herrería, 7-9. Orbiso Tel: 945 415 030.

San Vicente de Arana

Mairie . Tél : 945 406 065. Ils ont ouvert un refuge pour les pèlerins.
Restaurante Obenkun . Restaurante Obenkun 945406123 Bar Vito Etxea 945406065
Taxi Juan Pérez . 945 406 064 / 659 641 183

Santa Cruz de Campezo

Hôtel de Ville . Tel. 945 405 443
Maison rurale Ibernalo . A l’ermitage de Notre-Dame d’Ibernalo (à 1,5 km du village) se trouve la maison rurale Ibernalo, mais il n’y a pas de restaurant ouvert tout le temps, du coup, mieux vaut prévoir son dîner (souper) et petit déjeuner. Ctra. Ermita de Ibernalo, s/n. Tél: 945 102 271 / 647 911 484. Il y a une autre maison rurale, mais elle se loue complètement (non par chambre).
Taxi . 661 830 677

Commentaires

The first 6 days were just amazing, rich in variation and challenges. It is the hardest part according to Josef. Arriving in Genevilla in the evening I had to ask Sardi my Indonesian confrater in Madrid to call the only two available places to stay overnight. Both were closed. Out of season apparently. They gave two options back to Campezo or move to the next village Cabredo where there is no places also to stay. I walked to the next and put myself totally in His hand. Que sera sera. I just remember my tiny sleeping-bag. The lamps inbthe village were lighted. I saw some people at the only bar part of the centro civico. I asked with some words about una habitacion they said Nada. While drinking a glass of beer with them I was thingking to ask their permission to stay in the bar which is not very probable. One goodhearted man offered me to bring back by car to the nearest village Campezo 9 km back. At a lost I ageeed to his generosity as he would proceed to that direction. Then we were waiting and they were talking among them. I started my strategy. I showed them my pilgrim passport. They checked it enthusiastically. Apparently they knew for the first time about the Camino Ignaciano. I showed them the maps downloaded in my ipad that I am to go to Laguardia. Very hard to go 9 km backward. Knowing that I am not just an Indonesian who are mostly Moslem they changed their mind. They asked me: are you catholic? I answered short and clear: soy Jesuita. They discussed again with the offer to stay at the Centro Civico next door not in the bar. It was the highest moment. I was so relieved. They showed me the place which is very clean with a clean toilette attached. Some tables and some chairs scaterred. I arranged 4 tables as my bed. I put the light off it was almost eleven. They knocked the door. Surprise. They gave the stamp of the village cooperative of Cabredo in the pilgrim passport. And another surprise they said that at 8 a.m.they would prepare a breakfast. They gave caffe con leche and some cakes. And all for free. Two señoras serves the breakfast and showed me off. I just asked them to pose in front of thr place. They seemd very proud that Cabredo is known as part of the Camino Ignaciano. They showed me the direction up to the mountain in front of us. Off I went up high with a high spirit too. Good rewards their kindness.

Si se viene en bici, puede merecer mucho la pena quedarse en Santa Cruz de Campezo. Mucho más grande y con más posibilidades que Genevilla. Por ejemplo, existen piscinas fluviales. Nosotros esta etapa la empezamos en Arantzazu y acabamos en Santa Cruz.

Este tramo es bastante simple (comparado con el anterior :-))) Solo quiero agregar que la Senda de Torca ya no está "menos clara", sino que la han limpiado bien y es fácil de detectar.

En Genevilla, Un bar esta abierto en la Casa Consistorial hace medio año (abre a la una).

Desde Araia me desvie hasta Olazagutia para alojarme en hotel. De ahi tome el autobus hasta Santa Cruz de Campezo para continuar caminando hasta Laguardia; como anduve sola y no queria perderme otra vez como me paso en camino a Araia.

Ajouter un commentaire