Etape 2. Zumárraga - Arantzazu (19,2 km)

Nous devons travailler beaucoup plus à la discipline de l'homme intérieur que de l’homme l'extérieur ; cela coûte plus cher à l'esprit qu'aux os

Bicyclette: difficulté extrême. La montée est très  raide et il faut porter sa bicyclette casiment tout le temps. Peut-être est-ce mieux d’arriver à Arantzazu par  la route d’Oñati ? C’est plus long en kilomètres mais la montée est plus aisée. En outre, ce n’est pas sûr qu’il soit permis de traverser le Parc Naturel avec une bicyclette alors que les voitures sont interdites. Pour ceux qui sont à pied, en hiver, il faut être très prudent et ce trajet est déconseillé par temps de neige!

Zumárraga : Km 0. Iglesia de Legazpi : Km 4,3. Telleriarte : Km : 7,4. Brinkola : Km : 8,7. Barrage : Km 10. Col de Biozkornia : Km 15,9. Arantzazu : Km 19,2.

Nous nous levons avec le désir de gravir des montagnes, et nous partons depuis la station de chemin de fer. En regardant la façade principale de cet édifice, nous nous dirigeons sur la droite pour chercher la route GI-3771 ou rue de Ipeñarrieta. Nous suivons cette rue jusqu’à la sortie du village. Nous passons en-dessous du pont qui  passe au-dessus des voies du chemin de fer. Nous sommes toujours en parallèle des voies du chemin de fer qui demeurent à notre gauche.

Nous passons un pont sur la rivière Urola. Nous continuons en longeant les voies du chemin de fer. A 1,5 km, notre chemin asphalté se termine et nous continuons  en prenant à droite, à angle droit, pour nous approcher de la route GI-2630. En arrivant à celle-ci, nous tournons à gauche pour entrer dans la ville de Legazpi. Nous poursuivons toujours par la même rue, remplie d’entreprises et un peu plus loin, de maisons avec jardins. Nous arrivons à une bifurcation, nous prenons à droite, la rue Nagusia, et nous nous dirigeons vers l’église paroissiale de Legazpi.

Nous continuons toujours tout droit par la rue Aizkorri et nous quittons le village. Nous dépassons le terrain de football et les pistes sportives à notre droite. Nous arrivons à un rond-point que nous traversons et nous prenons le chemin asphalté qui continue en parallèle des voies du chemin de fer, toujours à notre gauche. Notre chemin se situe entre la rivière et les voies du chemin de fer. Nous passons devant des entreprises et des maisons. Toujours tout droit, sans traverser la rivière aux ponts que nous rencontrons. Toujours tout droit.

Nous arrivons dans une zone sportive, avec un joli « fronton » pour jouer à la « pelote basque ». Ce fronton est particulier parce qu’il a des murs de fer. Nous sommes dans le parc  de Mirandaola, où, alors que les travailleurs du fer étaient en train de fondre le matériel qu’ils étaient en train de travailler, celui-ci se convertit en une croix. Cet évènement miraculeux de 1580 se célèbre chaque 3 mai. Un poteau nous indique le chemin vers Telleriarte, à notre gauche. Le chemin nous conduit jusque la route GI-2630, mais nous ne la prenons pas. Nous suivons le chemin asphalté qui commence à notre gauche et nous conduit à l’intérieur du petit village de Telleriarte.

Toujours tout droit, nous continuons la route asphaltée qui va parallèlement aux voies du chemin de fer et qui nous conduit à Brinkola.  Nous passons en-dessous du pont qui conduit à la gare. Nous continuons tout droit et traversons le village par la même rue, jusqu’au moment où nous débouchons sur la route GI-3511. Un poteau GR-120 nous indique par où aller pour monter jusqu’au barrage de Barrendiola (Barrendiola-Aizkorri).

Une fois au barrage, nous le traversons. De l’autre côté commence un chemin de terre qui longe le barrage et nous le suivons. Le chemin est balisé par les signaux blancs et rouges du GR-120. Nous arrivons  à une bifurcation et nous prenons la route à droite qui nous fait grimper jusqu’aux arbres. Le chemin se perd dans les arbres de ce petit bois. Nous suivons toujours les signaux du GR-120. Nous arrivons à quelques bergeries que nous laissons à notre droite. Nous continuons à monter, en suivant les signaux, qui nous amènent à faire un zigzag (Z) pour  arriver au bout de la côte. Il n’y a déjà plus d’arbres et en hiver, il y a sûrement de la neige.

Nous arrivons au col de Biozkornia et le mont Arriurdin (1.273m) nous salue. Nous le remercions pour la bonne montée qu’il nous a offerte. Un poteau nous indique la direction d’Arantzazu. Nous suivons toujours les signaux qui, en hiver, avec la neige, peuvent être un peu difficiles à trouver. Les contours du chemin sont estompés comme c’est habituel dans la haute montagne. Passé le col, un peu de repos et nous commençons la descente jusqu’au Sanctuaire. Nous rencontrons un refuge de montagne, de forme cylindrique.

Nous nous laissons conduire par cette descente. Si nous suivons le chemin de terre à partir du refuge, nous arriverons à Arantzazu. Mais si nous désirons aller un peu plus vite et ne pas faire un tour assez long, en arrivant à une courbe de 90 degrés à notre droite, nous continuons tout droit et nous prenons le sentier (signaux du GR) qui part en direction d’un bosquet et de quelques maisons derrière celui-ci. En arrivant aux maisons, nous continuons à droite, pour nous approcher d’autres maisons qui sont à +- 150m et une fois-là, nous prenons les chemins qui partent à notre gauche. Nous descendons vers Arantzazu, qui est seulement distant d’1km. Nous suivons toujours les signaux du GR- 120.

Altimetria foto: 
Cartographie: 
Mapa ciudad salida: 

Logement

Aranzazu

Hostal “Goiko Benta Ostatua” . Tel: 943 781 305
Hotel Santuario de Arantzazu*** . Hotel Santuario de Arantzazu. Tél: 943 781 313 Au Sanctuaire, se trouve un centre spirituel offrant les Exercices Spirituels www.asisgunea.org (Tél: 943 780 951)
Hotel Sindika* . Tel: 943 781 303
Oficina de Turismo . Tel.: 943718911 / 943796463 turismo@debagoiena.eus
Refugio de Peregrinos . (56 lits) Tel: 943 780 500 / 656 743 148

LEGAZPI

Hôtel Mauleon** . C/ Nafarroa, 16. Tel: 943 730 870
Mairie . Tel: 943 730 428.
Office du tourisme du haut Urola (Lenbur) . Tel: 943 730 428
Taxis . Tel: 943 73 00 21

Telleriarte

Maison rurale Pastain . Tel: 943 730 672 (capacidad 12 personas)

Zumarraga

Taxi Ivan Molina . Tel: 620 511 533
Taxi X. Gaztañaga . 679 443 483 / 943 725 912

Commentaires

Comentar de esta etapa la belleza de sus bosques, con àrboles altos y rectos, un trayecto que da para observar i meditar.. sólo con el silencio del caminar, del respirar.. Mucha subida para llegar a Brinkola, impresionante llegar a la cima.. Y después hacia Arantzazu. La tarde, para visitar el templo, la Virgen, i poco más ya que llovió por la tarde. Todo bien señalizado. En el albergue, nuevo de pocos dias, nos atendió Joseba, muy correcto y servicial, lo que le agradecemos sinceramente.

En esta etapa hay información muy interesante a añadir. La ruta atraviesa el Parque de Mirandaola, donde se encuentra uno de los elementos patrimoniales más importantes de Gipuzkoa, la Ferrería de Mirandaola y la Ermita de la Santa Cruz de Hierro, que conmemora el famoso milagro. En el parque también está la Oficina de Turismo, un bar restaurante, Fuentes, merendero, etc...para más información consultar en www.lenbur.com

Hemos ido en bici desde Loyola a Arantzazu por Oñate y son los mismos kilometros que por Biozkorna. Eso si, guardar energía para los últimos 9 kms de la subida a Arantzazu; y el alto de Udana se hace fácil; a rebufo de Purito Pastor.

Es dia 9 de Abril.Despues de pasar noche en el Caserio Pastain al borde del Urola, en Telleriarte,donde fuimos atendidos magnificamente por la simpática y hospitalaria Juanita,salimos al camino con lluvia desde el principio.A la altura del pantano ya arrecia. Brutal la subida a Biozkornia,de las más duras que hecho con 1 mochila petada a la espalda.Breve parada en los corrales abandonados para comer algo(de pie)y descansar de la lluvia que no nos da tregua .Parece que nunca se acaba.Rampas de más del 20% que hay que atacar zigzagueando.En el ultimo tramo,ya por la roca pelada,la nieve nos llega por los tobillos;buscamos las marcas desenterrándolas mientras el agua-nieve nos azota racheado.Empezamos a preocuparnos.Judith expresa lo que yo llevo rato pensando:"Ahora sé porqué nos hemos encontrado".El Barranco a la izquierda,en esas condiciones,asusta.Por fin la cima.La bajada al Santuario nos trae nuevos peligros:las caidas.El agua de lluvia (y del deshielo) lo embarra todo.Yo me la pego 2 veces y Judith 1;hay suerte,salvo el orgullo nada queda tocado.La llegada a Arantzazú nos alegra el corazón y nos hace olvidarnos de todo.

Ajouter un commentaire