Etape 27. Montserrat – Manresa (23,5 km)

Rien n'est difficile pour un homme dont la volonté est fixée, surtout si c'est quelque chose qu’il agit pour l'amour

Vélos, difficulté moyenne. Pour descendre depuis Sainte Cécile il est mieux de ne pas prendre le sentier piéton, mais poursuivre tout droit par la piste en terre, passer une maison à notre gauche et traverser le torrent pour arriver au point où les pélerins retrouvent le chemin en terre  qui mène à Saint Cristofol. Dans la descente depuis Castellgali il faudra marcher à côté du vélo et aussi marcher en faisant attention sur la route C-55.

Montserrat : km 0. Ermitage de Santa Cecilia : km 3,5. Sant Cristófol : km 7,9. Eglise de Castellgali : km 14,3. Ravine Rajadell : km 20,6. Tour de Santa Catarina : km 22,6. La Cova de Manrèse : km 23,5.

Nous prenons congé de la ‘Mère de Dieu’ de Montserrat et nous prenons le chemin même du Degotalls par lequel nous arrivons au Monastère. Nous effaçons le chemin fait dans la journée antérieure, de même que nous revenons à la même route d’hier, mais maintenant nous la prenons sur notre gauche, puisque nous nous dirigeons de nouveau vers l’ermitage de Sainte Cécile que nous connaissons déjà. Nous cheminons sur le sentier parallèle à la route et après être passé à la droite du tunnel, nous voyons l’ermitage sur le haut, près de la route.

Parvenus à l’ermitage, nous empruntons un chemin asphalté qui descend à notre droite. Un poteau nous indique « GR-4 à Sant Cristófol » et nous allons suivre sa piste. Nous laissons l’ermitage à notre gauche et nous descendons par le chemin asphalté. Notre chemin est parallèle à la route, mais en contrebas d’elle. Nous traversons les ravins qui descendent de la montagne.

Pour les pèlerins à bicyclette, il vaut mieux suivre le chemin vicinal de terre qui continue à descendre, en faisant des virages, en direction de quelques fermes, que nous laisserons toujours à notre gauche. A chaque nouvelle piste, nous prenons toujours celle qui part à notre droite, en descendant toujours jusqu’à notre droite. Nous devons arriver jusqu’à la ravine et la passer de l’autre côté, pour monter par le chemin de terre et nous trouver au bout du chemin vicinal (des fers croisés indiquent le point) avec les pèlerins venus à pied, qui sont descendus directement par le versant de la montagne.

Les pèlerins à pied vont suivre sans risque les indications du GR-4 qui nous mène à Sant Cristófol. C’est ce que nous indique un poteau situé à un tournant serré du chemin vicinal. Nous prenons un sentier de montagne qui descend fort. Nous suivons les pistes rouges et blanches du GR-4 et nous parvenons à une large piste de terre : nous la prenons à droite. Les pèlerins en bicyclette se joignent à nous. Flèches jaunes à contre-courant.

Nous entrons dans partie urbaine de Can Prat, par la rue « Carrer de les Agulles ». Nous suivons les marques rouges et blanches. Toujours en face par la même rue. Parfois les signaux sur les réverbères sont couverts de peinture rose, mais il n’y a pas de risque. Nous arrivons à un tournant très serré à notre droite et là un poteau nous indique le chemin vers Manrèse, à notre gauche. Attention, parce qu’il y a deux chemins : sur le chemin correct il y a une piste rouge et blanche du GR-4, sur une pierre sur le côté droit du chemin. C’est le chemin le plus perpendiculaire à la route par laquelle nous sommes venus.

Nouvelle bifurcation : nous prenons sur la droite vers l’ermitage de Sant Jaume de Castellbell. Des pistes rouges et blanches. Notre chemin s’arrête devant les maisons du village de Sant Cristófol, dans lequel nous entrons. Nous prenons le chemin à notre gauche, en suivant l’indication de Sant Jaume de Castellbell. Nous descendons jusqu’à un torrent, en suivant les pistes du GR-4. Nous traversons le thalweg et nous laissons une maison à notre gauche. Nouvelle bifurcation : nous prenons à droite, en suivant les pistes rouges et blanches.

Nous parvenons à la route goudronnée et nous prenons à gauche, pour descendre jusqu’au pont. Nous prenons la direction de Castellbell et du Vilar. Juste après le pont et tout près du restaurant apparaît un chemin à notre gauche qui nous fait monter. Un poteau nous indique la direction de Manrèse.

Le chemin de terre se joint à un autre qui apparaît à notre droite. Nous continuons toujours en avant et nous trouvons une ferme porcine de grandes dimensions à notre gauche. Après avoir dépassé les maisons de la ferme, nous arrivons à une bifurcation : nous prenons à gauche en suivant le chemin. Un poteau nous renseigne. Nous laissons les pistes du GR-4 (rouges et blanches) et maintenant nous suivons les marques bleues et blanches. Nouvelle bifurcation : nous prenons sur la droite. Le chemin nous amène à croiser un thalweg et juste après l’avoir traversé commence un autre chemin à la droite du nôtre. Un poteau nous indique vers notre droite la direction de Manrèse et de Castellgali, et nous prenons donc à droite.

Notre chemin en croise un autre, que nous prenons sur la droite. Plus loin, un chemin commence à notre gauche, mais nous continuons sur le nôtre. Nous arrivons aux premières maisons de Castellgali : une vieille affiche de l’Union Excursionniste nous dit qu’il nous reste deux heures jusqu’à Manrèse. Nous prenons la première rue à notre gauche, en suivant les pistes blanches et bleues. Nous nous trouvons dans la rue « Chemin de Montserrat » et nous la continuons toujours en avant.

Nous approchons du cœur du village et nous voyons l’église sur la hauteur, devant nous. Nous montons jusqu’à elle par la rue de Sant Antoni, et là nous disons adieu aux pistes bleues et blanches et au chemin catalan de Saint Jacques, puisque notre Chemin ignacien va continuer droit, en passant devant la façade de l’église. Nous continuons toujours en avant et à la fin des maisons du village, commence un chemin de terre à côté d’un transformateur. Une affiche nous indique que nous entrons sur l’ancien chemin des pèlerins de Manrèse à Montserrat, du Xe siècle. Nous commençons une forte descente, en direction de la route C-55. Nous descendons jusqu’à atteindre la route que nous prenons à notre gauche. Nous suivons la route environ 500 mètres et, après avoir passé le pont sur le ravin, après le terrain de golf à notre gauche, nous prenons le chemin à moitié asphalté qui commence à notre gauche.

Nous longeons le terrain de golf et le ravin de Cornet qui restent à notre gauche. Un monument fait mémoire du martyre en ce lieu de deux religieuses en 1936. Bifurcation : nous prenons à notre droite, pour éviter de traverser le ravin. Nous arrivons devant la ferme de Can Cornet et nous prenons le chemin qui continue à notre droite et qui nous fait monter jusqu’à une vieille carrière de pierres. Notre chemin monte avec force en forme de Z. De grandes pierres sur le chemin nous font représenter la présence de la carrière, que nous ne parvenons pas à voir, car le chemin continue à monter sans passer par la carrière. En arrivant presque en haut, devant des champs de culture, notre chemin tourne sur la gauche. En quelque 200 mètres notre chemin finit dans un autre que nous prenons sur la gauche. En peu de mètres nous arrivons déjà à apercevoir la ville de Manrèse.

Toujours sur notre chemin, en avant, sans accepter d’autres chemins qui surgissent à droite et à gauche, nous nous dirigeons vers le château de Oller del Mas. Après 1,5 km, un chemin nous rejoint sur la gauche et quelques mètres plus loin nous sommes à 100 m des portes du château. Nous tournons à droite et passons près d’une colonne qui montre que nous sommes sur l’ancienne chaussée romaine que certainement Ignace a parcouru pour s’approcher de Manrèse. Nous laissons à droite un chemin en descente et nous avançons vers quelques maisons, que nous dépassons, les laissons à notre gauche. Après une courte descente, nous arrivons à l’entrée d’une autre maison, et là nous tournons à gauche un chemin qui descend vers la rivière. Nous descendons et traversons un petit pont.

L’ayant traversé, nous tournons à droite quelque 50m et montons par un chemin que nous suivrons, à côté d’un mur en pierre. Arrivés en haut nous prenons à gauche et nous dirigeons vers des maisons, que nous dépassons et continuons jusqu’à un autre rond-point, avec des poteaux d’électricité très visibles. Au rond-point nous prenons à droite, nous éloignant du quartier de El Xup.

Tout droit, et puis brusquement à droite pour entrer dans une ferme, mais nous continuons tout droit, par un chemin ancien, pas très bien tracé, qui traverse les champs de labour, et bifurque après quelque 200 m. Nous prenons le sentier étroit qui continue tout droit à notre droite.

 Notre sentier croise un chemin asphalté. Nous continuons direct en direction de la Torre de Santa Catarina, un ancien donjon de guet ; nous nous dirigeons directement vers Santa Catarina. A notre gauche un parking nous aplanit le chemin pour nous mener jusqu’à elle.

Nous arrivons au donjon et en face de nous se trouve Manrèse. La Basilique de La Seu et l’édifice de la Maison des Exercices spirituels de la Cova de Saint Ignace. En bas, sur la rivière nous voyons le vieux pont que nous avons à traverser, de même qu’Ignace de Loyola l’a traversé cela fait presque 500 ans.

Nous descendons du Donjon par un chemin qui part juste devant en direction de La Cova. Dans une forte descente, il nous mène presqu’au pied de l’ermitage de la Vierge du Guide, que nous voyons à notre droite. La tradition dit que lorsqu’Ignace est arrivé à ce pont, le village célébrait un pèlerinage à la Vierge, de même que très probablement Ignace dut s’adresser à la Vierge du Guide pour qu’elle l’aide à être bien guidé sur son chemin. Nous prenons la route à notre gauche, pour traverser le pont au-dessus des voies ferrées du train. Nous descendons à la route de la rivière Cardoner et tournons à droite pour nous diriger vers le Vieux Pont.

Nous le traversons avec l’émotion de celui qui sait qu’il arrive en un lieu symbolique. Devant nous l’édifice de La Cova de saint Ignace. Au pied du pont, un peu à notre gauche, part une rue qui monte jusqu’à La Cova.

Les pèlerins doivent s’adresser tout d'abord  à l'ancien collège des Jésuites à Manresa, au 36, rue de Sant Ignasi , pour scellerleurs papiers (credencial) de pèlerins et obtenir leur certificat final dans le Bureau d'Accueil des Pèlerins. Pour y arriver, une fois passé le vieux pont, on prend la route qui monte à côté de l'ermitage de Sant Marc, par la ruede Sant Ignasi, laissant la basilique de La Seu à sa gauche. À 400 m on atteint la Plaza de Sant Ignasi et l’hôpital où Ignace trouvait refuge à son arrivée à Manresa. Le Bureau des Pèlerins de la Ville de Manresa est à quelques mètres.

Altimetria foto: 
Cartographie: 
Mapa ciudad entrada: 

Logement

Castellbell i el Vilar

Asociación Taxistas del Valle . 938 28 24 75
Taxi José María Claret . 938 28 22 30

Manresa

Apartaments Grup Urbi . C/ Codinella, 9. Entresol 2ª. Tel: 93 876 82 41 - 606 99 35 37
Apartaments la Farola . C/ Canyelles, 5 Tel: 938 73 13 00
Apartaments Manresa . Tel: 660 551 333
Apartaments Turístics . www.manresaapartments.com / rentals@manresaapartments.com / Tel: 660551333
Appartement . http://www.somiarte.com/#!bb/ctac / somiartetaller@gmail.com / Tel: 630 538 838
Auberge del Carme . Pl. Milcentenari, s/n. Tél. 938 750 396 A los peregrinos ignacianos se les aplica un 10% de descuento presentando la credencial
Casa d’Exercicis, La Cova de Sant Ignasi . Passatge de la Cova, s/n Tel: 938 720 422. Il est essentiel d'appeler pour réserver une chambre et définir le nombre de jours d'hébergement disponibles. En 2009, seules 32 000 personnes sont passées par la Cova et 5000 ont participé à leurs activités ne comptez pas sur facilement trouver de la place!
Hostal Turó de la Torre . C/. Sallent, s/n Polígon Els Dolors Tel. 93 873 32 86
Hotel 1948 . Carretera de Santpedor 54 – 58, Tel. 938 748 216.
Hotel Els Noguers** . Avinguda Països Catalans, 167, Tel. 938 743 258.
Pensión La Masia . Plaça Sant Ignasi, 22, Tel. 938 724 237
Pensión Roser Manila Sant Andreu . Carrer Sant Andreu, 9, Tel. 938 725 908.
Radio Taxi Manresa . Tel: 938 744 000
Taxi Manuel Artero . 630 91 89 00
Taxis Manresa . Tel: 938 770 877

Montserrat

Taxi Marcel . 607 329 946

Commentaires

The 28th day is a day for praying in the Cova, joining the 7.30 a.m. mass in the Cova in Catalan. Fr. Magriñas introdoced me to the small group, who were at the mass. I went to the St. Lucia's Hospital then down to the river Cardoner. In general I received a special grace: the health and the happiness. During the whole pilgrimage there was not any problem with my health. Even tiredness in legs were not so serious. In my understanding there are two big currents during the pilgrimage. The one is from God's love, coming down, inviting me to come. Then the second current is an answer from my part, to make myself ready to do any mission for spreading His love. I started the Camino, then experienced the difficulties on the way, and yet there were many helps. By the time, the joy and the high spirit surpassed all challenges and difficulties. There was a source of energy from within, which supported both my tiny legs. In fact I was bringing more than what it should be. I am only 64 kg, when I started. Now I think I loss about 4 kg. According to the rules, the weight of the carrier is about 10% of the body weight. However I was carrying about 20%. The pain on the shoulders was changing from right to left, from left to right. But I could bear it to the end. I think I am ready now to do any mission, to walk to any palce, where God wants me.This spiritual freedom makes my inner feeling so light. Now, it finished. Thank you for the support. I am very sorry that I couldn't meet Josep personally. I learned from Vera in Verdú, that Josep will guide a group, starting from Friday in Verdú. It means will finish in Manresa by Monday. I will not see Josep in Barcelona on Sunday. Hopefully Next time! I have a confidence that Camino Ignaciano will be soon known to many, and become the source of inspiration for anyone who want to search for meaning of life. I wish you a lot of spiritual fruit for guarding and improving the Camino Ignaciano.

Today is the 28th day. I arrived in Manresa yesterday, walking down from Montserrat. On the Spirituality Center Maria Theresa has been waiting, giving the key of the room in the Jesuit Community. Fr. Sugrañes was about to leave to the parish, where he usually serves. I met in the lobby. Fr. Magriñas welcomed me, and showed the rooms in the community. It was a beautiful ending, the hospitality of the house of Manresa. From the whole Camino Ignaciano I got a lot of consolation. During the walks I have got good surprises. People helped me in many ways. I think they are the real hands of God, handing over the helps for me. The owner of the Hostal San Miguel speaks English very well, since he has been in the USA, working there. He said "Camino Santiago is now a tourism. But Camino Ignaciano is a pilgrimage".

Me gustaría agradecer la hospitalidad recibida en el camino y dar las gracias a un grupo de peregrinos del Camino Ignaciano que nos hizo compartir momentos privilegiados a su lado en la ciudad de Manresa. Ha sido la primera vez que hago un camino y sé lo que significa la hospitalidad. En este camino Ignaciano tan desconocido para muchos ha resultado ser el camino más especial y sentido que he hecho.

Ajouter un commentaire